Programme Nafooré visite de supervision de Lisa Washington Représentante de l’USAID en Mauritanie à l’AGD

 L’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) a reçu ce 6 février dernier une visite de Lisa Washington  de l’Agence Américaine de développement International (USAID) .

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la supervision du programme Nafooré   visant la participation active des jeunes au développement à travers des activités impactantes au service des communautés.

Un programme marqué par des  ateliers de renforcement de capacité, des jeunes vulnérables, de développer une culture citoyenne, lutter contre l’extrémisme violent . Durant la 1ère cohorte de formation 100 jeunes seront ciblés  venant Sebkha dans cette phase initiale pour une  durée  de 6 mois.  

D’après le programme Nafooré « Au cours des quatre prochains mois, le programme Nafooré devrait permettre à 100 jeunes d’acquérir des compétences fondamentales, un engagement civique, des connaissances en matière de consolidation de la paix et de développement économique. Cette semaine, nous avons eu le privilège d’animer une session de « formation des formateurs » sur les compétences fondamentales, visant à équiper 10 gestionnaires de cas pour qu’ils encadrent et deviennent des guides éclairés pour les jeunes de la commune de Sebkha. Ensemble, nous tissons une toile d’expertise et de savoir-faire, semant les graines d’un avenir florissant pour leurs communautés ».

Visite de l’Ambassadeur du Japon en Mauritanie au siège d’AGD

Son Excellence l’ambassadeur du Japon en Mauritanie UCHIDA TATSUKUNI a effectué une visite ce 25 Janvier au siège de l’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) dans la Commune de Sebkha (Kouva),en présence du maire Ba Ismail.

Durant deux heures de temps, il y a eu une présentation des activités de l’AGD. Au total 35 bénéficiaires des activités de l’AGD ont pris part à cette visite.

L’AGD est une structure créée il y a 20 ans dont le slogan est « Le développement social, notre quotidien ». Une visite « de soutien aux orphelins et aux victimes de Violences basées sur le genre(VBG) ».Une visite de prise de contact marquée aussi par une prestation artistique de Oumou Sy , Faou Diop et Djibril Mama Gueye.

AGD : Atelier régional de formation des acteurs communautés et de ressources humaines en santé

Du 20 au 24 Novembre dernier, l’Association des gestionnaires pour le Développement (AGD) a accueilli la tenue de l’atelier régional de formation des acteurs communautés et de ressources humaines en santé venus du Maroc (RDR), Tunisie(ATL), et de la Mauritanie (AGD).

Cette formation de 4 jours tenue à Nouakchott avait pour but de former ces acteurs sur la méthodologie d’apprentissages des adultes . L’objectif est de permettre d’animer des formations de qualité pour des publics adultes en mobilisant des méthodes actives. Cela est rendu possible par le rappel aux objectifs pédagogiques proposé par la formatrice Claire Becker  de elea conseil & formation . Des objectifs pour :

« Expliquer les principes d’apprentissage des adultes ; Faire des analyses de besoins pour les prochaines formations qu’ils·elles auront à organiser ; Formuler des objectifs pédagogiques ; Utiliser du matériel pédagogique varié préalablement développé et l’adapter au besoin ; Utiliser différentes techniques d’animation actives ; Identifier les principes clés de l’évaluation des compétences acquises par les personnes formées ».

Pour ces types de formation il a été rappelé entre autre d’avoir une trame de scénario pédagogique pouvant aider aux apprenants de percevoir les aspects pratiques abordés tout au long de la formation.

Les acquis de cette formation seront mis en pratiques prochainement lors de session de formation de ces formateurs durant 4 jours auprès de cibles d’acteurs communautaire et ressources en santé à Nouakchott.

Pour rappel, cette formation s’est tenue dans le cadre du programme FORSS 2 FORSS (FORmer Suivre Soutenir : mobilisation communautaire pour lutter contre le VIH en région MENA.

Lutte contre le VIH/SIDA: Informer les autorités et les acteurs communautaires des enjeux du projet FORSS 2

Le 5 septembre dernier, s’est tenu le lancement de la 2e phase du programme FORSS à Nouakchott en présence des représentants de populations clés ; des acteurs communautaires, de journalistes, d’influenceurs, de leaders d’opinion. Au total, une trentaine de participants a pris part à cette journée de lancement du programme FORSS ((FORmer Suivre Soutenir : mobilisation communautaire pour lutter contre le VIH en région MENA) .

Le programme FORSS est financé à 90% par Expertise France (à travers Initiative) et 10% Solidarité Sida et ITPC (International Treatment Preparedness Coalition) . FORSS est une réponse à l’accélération de la riposte VIH dans la région MENA à travers le renforcement de l’interaction entre les systèmes de santé communautaire et formel pour une prise en charge de qualité des PVVIH et les populations clés.

Il a été rappelé durant le lancement que l’objectif de ce programme est « d’améliorer l’offre et la qualité des services de prévention et de soins, renforcer l’accès aux traitements en Mauritanie ». Une action qui s’articule sur 4 axes prioritaires dont la formation, l’observatoire, le plaidoyer et le renforcement de capacités des associations partenaires. L’objectif spécifique de la rencontre était de :

  • Faire Comprendre l’objectif du Projet FORSS
  • Comprendre l’enjeu des observatoires en Mauritanie
  • Faire le plaidoyer pour conscientiser d’avantage la population

Cette rencontre d’information a été marquée par une présentation sur la situation du VIH en Mauritanie caractérisée par un taux de prévalence de 0,2 %.  Selon des chiffres de 2021, l’estimation de personnes vivantes avec le VIH en Mauritanie est de 9303 dont 4507 hommes. Durant la 1ere phase du projet, 1125 questionnaires ont été recueillis dans les différents centres de collecte dont CTA, Sos pairs éducateur, AGD, UPEC ROSSO, UPEC NOUADHIBOU. C’est sur la base de ces collectes de données que l’observatoire du programme FORSS documente les réussites et manquements de la riposte contre le VIH/SIDA en Mauritanie. Cette démarche permet de contribuer à améliorer les efforts des autorités sur la qualité de la prise en charge des personnes vivants avec le VIH/SIDA en Mauritanie .

Il a été souligné aussi qu’une des attentes de la phase 1 était d’améliorer les connaissances et pratiques des acteurs communautaires en matière de service de prévention et de soins  aux PVVIH et populations clés.

L’analyse du projet 1 ce qui a marché

On note une adhésion au concept d’observatoire par les  responsables des programmes sanitaires  nationaux et autres acteurs de lutte contre le  VIH/sida, dans chacun des 5 pays.

Appropriation progressive du dispositif par  les parties prenantes.

Les différentes actions de renforcement des  capacités sont des acquis indiscutables.

L’approche participative : le choix de  collaborer avec les principales associations de  PC et de PVVIH avec une légitimité reconnue  et à assise communautaire du pays, ayant une  portée régionale et nationale.

Ce qui pourrait être amélioré

Les collecteurs ne sont pas suffisamment  impliqués dans le dispositif (au-delà de la  collecte)

Dans les cinq pays, le projet pourrait être  davantage intégré dans les cadres de  concertation existants, étape importante  pour augmenter la pérennité et faciliter  l’appropriation du dispositif par les agents de  santé et autorités sanitaires  locales/régionales/nationales.

Les enjeux de FORSS II

Un des enjeux de la 2e phase du programme FORSS est :

 d’Influencer les politiques de  lutte contre le VIH au  niveau national et régional  en intégrant les  recommandations issues  des observatoires et les  nouveaux standards de la  lutte contre le VIH

– Pérenniser les observatoires  en garantissant une  capitalisation continue et  une reconnaissance  nationale et régionale

– Former  les Ressources humaines en Santé  et leur impliquer   dans le dispositif  des observatoires communautaires FORSS.

Pour rappel le programme FORSS est porté par  Solidarité Sida en partenariat avec ITPC MENA avec des associations parties prenantes dont RdR-MAROC, ATL (Tunisie), AGD(Mauritanie), MARSA (Liban) dans la région MENA.

Assemblée plénière de Graines de citoyenneté : AGD participe à un panel sur l’inclusion des femmes et des personnes vulnérables

Du 30 au 31 mai, le GRDR (Migration –Citoyenneté –Développement), a organisé une assemblée plénière dans le cadre de son projet Graines de citoyenneté.

Cette rencontre a été marquée par une participation de plusieurs pays avec au menu un bilan du projet graine de citoyenneté lancé en mars 2022 pour la  mise  en place d’un PCPA(Programme Concerté Pluri Acteurs) , une première en Mauritanie .Il y a eu aussi un retour d’expérience de réussites des programmes pluri acteurs aux zones de fragilités, des panels sur la professionnalisation des jeunes, la participation citoyenne des jeunes , Migration et jeunesse entre autre.

Le 31 mai l’Association des Gestionnaires pour le Développement a pris part à une session d’échange animée par Madina Ba de Sos Pair éducateurs, sur l’inclusion des femmes et des personnes vulnérables aux cotés de structures comme Voix des femmes, Touche pas à ma sœur et Santé globale.

Dans les échanges, il a été dit de façon globale que la femme « doit arracher ses droits et s’approprier sa situation, et contribuer davantage à la déconstruction de clichés à son égard ». Selon des témoignages des participants, la femme doit d’avantage s’investir pour « un cadre juridique protecteur », pour lutter durablement contre les violences à son égard, dans une société mauritanienne où elles représentent 52% de la population.

AGD & Solidarité Sida : Clôture de l’atelier diagnostic à Nouakchott

Dans le cadre du programme autonomisation, porté par Solidarité Sida, l’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) a abrité l’atelier  de clôture  de diagnostic  du programme auto du 13 au 16 mars à son siège  Kouva près de l’épicerie vert.

Ce programme d’accompagnement a pour but de mener une réflexion sur les points forts, faibles, menaces, opportunités de l’AGD.

Cela passe par l’examen des 7 baromètres à savoir : fédérer à l’interne, se gouverner, prévoir et anticiper, optimiser ses ressources, fédérer son environnement, partager, connaissance.

Le fait de passer à la loupe ces points permet l’ouverture au changement par la co-construction.

Cette rencontre s’est tenue en présence membres d’AGD, notamment des points focaux de Nouadhibou et Rosso.

Les recommandation des travaux  ont abouti à deux  changements  avec  les  actions  à mettre  en œuvre   en fonction des  ambitions visées :  

L’AGD met en place un cadre favorable à l’engagement et l’adhesion de son personnel et de ses membres

L’AGD dispose  des ressources adéquates pour répondre à ses ambitions de developpement

AGD: Conférence de Presse sur les principaux constats des deux rapports de l’observatoire du programme FORSS sur la lutte contre le VIH/SIDA en Mauritanie

L’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) a organisé une conférence de presse ce 24 décembre pour présenter les deux rapports des observatoires rassemblant la période de collecte entre Avril 2021 à Septembre 2022.

Cette collecte est la somme d’information recueillie par des collecteurs communautaires à travers l’observatoire communautaire piloté par l’AGD via les unités de prise en charge de  et  centres  communautaires  de  dépistages Nouakchott, Rosso et Nouadhibou) dans le cadre du programme FORSS. C’est un outil de veille communautaire lancé en janvier 2021 en Mauritanie à travers le programme FORSS (FORmer Suivre Soutenir : mobilisation communautaire pour lutter contre le VIH en région MENA).  Une zone où il y a une forte concentration du virus chez les populations clés.

Ce travail des observatoires (un des volets du programme FORSS) se tient dans le cadre de ce programme porté par Solidarité Sida, en partenariat avec ITPC MENA. Le programme a été lancé en juin 2018 à travers 5 associations locales comme Al Shehab –(Égypte), ATP+ Tunisie), M-Coalition (Liban), RDR (Maroc), AGD – (Mauritanie).

Ce qu’il faut retenir des deux rapports de collecte

Au total, il y a eu 827 questionnaires pour les deux collectes (Collecte 1&2 : 291- Collecte  3&4 :  432 on note par ailleurs que 104 questionnaires ont été non valides. ).  Les constats majeurs résident dans le niveau de connaissance dans la première phase collecte 10% disaient n’avoir jamais été informés sur le VIH et les IST.  Dans la seconde collecte, plus de 98 % déclarent avoir eu des connaissances sur le VIH/SIDA.

Par rapport à l’accessibilité, le chiffre du 2e rapport montre il y a eu des améliorations car «entre janvier et juin 2022, seuls 5% déclaraient éprouver des difficultés ou ne pas pouvoir se procurer de préservatifs)».  Ce chiffre est plus bas que lors des premières collectes (12,1%). En outre dans le 2e rapport de collecte plus de 83% de personnes interrogées estiment que leur consentement a été respecté lors du dépistage. Par rapport aux disponibilités des produits et services 100% des répondants ont déclaré être sous ARV(antirétroviraux).

Les données recueillies «montrent  que 53,8% des PVVIH interrogées pensent que le traitement permet de guérir du VIH ».

 Malgré quelques évolutions, des difficultés notamment en termes de discriminations, de mauvais accueils et de inadaptation de la prise en charge au besoin des répondants sont constatés.

Face aux défis, des recommandations ont été formulées notamment : pour améliorer l’accueil et la communication dans les centre de prise en charge par l’utilisation des différentes langues nationales, la restauration des services de prise en charge globale de façon spécifique l’éducation thérapeutique. Il a été aussi  recommander de veiller à la gratuité effective des produits et services (préservatif, dépistage), et d’assurer l’élargissement de la disponibilité de l’offre de dépistage au niveau communautaire.

Source l’Association des Gestionnaires pour le Développement(AGD

Pour plus d’informations

Contact: 36170743 / 48916392 ou mail:  ongagd222@gmail.com

Communiqué : Retour sur la Journée nationale de l’Association des Gestionnaires pour le Développement à Kouva

L’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) a organisé sa journée nationale(JN) le samedi 29 Octobre dernier à son siège à Kouva , près de Epicerie vert

Cette journée de sensibilisation et de mobilisation s’inscrivait dans le cadre du programme FORSS (FORmer Suivre Soutenir : mobilisation communautaire pour lutter contre le VIH en région MENA).

Lire la suite

L’Association des Gestionnaires pour le Développement (AGD) mobilise la communauté des migrants lors de la journée mondiale contre la traite des êtres humains organisé par l’Organisation Internationale pour les migrations (OIM)

L’objectif de cette mobilisation organisée par, l’OIM le 30 juillet dernier à l’espace Camara était de sensibiliser les communautés migrantes et hôtes sur les dangers de la traite des personnes dans un contexte migratoire. Le thème de cette journée portait sur « prévenir, protéger, poursuivre ».

Lire la suite